Warning: Declaration of ET_Theme_Builder_Woocommerce_Product_Variable_Placeholder::get_available_variations() should be compatible with WC_Product_Variable::get_available_variations($return = 'array') in /home/clients/6699583f58ae6284e99931554fd6116e/web/wp-content/themes/Divi/includes/builder/frontend-builder/theme-builder/WoocommerceProductVariablePlaceholder.php on line 8
Cueillette #4 : L'égopode podagraire, bienfaits santé et usages en cuisine - Heureux qui comme Maurice
Sélectionner une page
Egopode podagraire comestible et médicinale plante sauvage

Entre herbe aromatique et légume, l’égopode est un des délices de certains jardins.

+ 1 fiche plante à télécharger (et collectionner)
+ 2 recettes pour vous régaler avec l’égopode podagraire

Vous préférez voir la vidéo ?

1. Carte d’identité de l’égopode : comment le reconnaître ?

Égopode, pied de chèvre, petite angélique, herbe aux goutteux – Aegopodium podagraria
Famille des apiacées – Apiaceae

  • Dans la famille des apiacées, on trouve des plantes toxiques, attention aux confusions.
  • C’est une plante vivace, rustique, envahissante à cause de ses rhizomes traçants et ses racines profondes.
  • Vous ne la trouverez jamais en plein soleil, elle aime l’ombre et la fraîcheur.
Description générale Herbacée vivace rustique. Entièrement glabre !
Tiges

Elle n’en fait pas toujours, vous la verrez souvent en larges tapis de feuilles basales.

Quand elle en fait, elles sont robustes, creuses et cannelées.

Feuilles

Vert foncé, alternes. Bi-ternées (composées de 3 folioles divisées en trois foliolules maximum).

Foliolules ovales-lancéolées à marge dentée.

Pétiole Il est reconnaissable à sa forme triangulaire et concave (en gouttière) sur la face intérieure. Contrairement à la tige, il est plein.
Fleurs Si elle fait une tige, elle fera des fleurs. Elles seront blanches, pouvant tirer sur le jaune ou le rose, en ombelles d’ombellules (comme un tapis de petites fleurs en disque plus ou moins plat, porté par des pédoncules en “bol”, comme chez sa cousine la carotte sauvage, par exemple).
Floraison Mai-août.
Fruits Akènes ovales brun, côtés striés.

 

IMPORTANT :
Pour ne pas vous tromper dans l’identification, vérifiez que :

– la plante entière est glabre

– le pétiole est plein, triangulaire avec une gouttière sur la face intérieure

– elle a une odeur d’aromate rappelant le persil, le céleri et un peu la carotte

comment reconnaitre Egopode podagraire cueillette plantes sauvages médicinales comestibles
Recevoir la newsletter Heureux qui comme Maurice

2. Comment cueillir et consommer l’égopode ?

Qu’est-ce qui est comestible dans l’égopode ?

Tout…

  • Les jeunes feuille, avec leur pétiole, peuvent être consommées crues en salade
  • Les plus âgées peuvent êtres cuites comme les épinards
  • Les fleurs décorent et apportent une petite touche sucrée
  • Les fruits et les racines peuvent se prendre en décoction

Quand cueillir et comment manger l’égopode ?

Vous pourrez récolter les parties tendres dès la fin de l’hiver, profiter des fleurs à partir du mois de mai-juin, et récolter les fruits à l’automne.

Comment cuisiner l'égopode podagraire recette Heureux qui commme Maurice

3. Les propriétés médicinales de l’égopode

Propriétés :

Elle était utilisée contre la goutte (d’où le nom vernaculaire d’herbe au goutteux / aux XIIe siècle, la goutte s’appelait “podagre”, d’où le nom latin “podagraria”) grâce à se fruits et racines, et en consommant régulièrement comme légume les parties aériennes.

  • diurétique
  • antiinflammatoire
  • antifongique (falcarindiol)
  • hypoglycémiante
  • riche en protéines, vitamine C et provitamine A (= qui permet la production de vitamine A par l’organisme)

A RETENIR :
L’égopode est donc une plante aromatique qui peut se manger en légume et qui aurait l’avantage d’aider contre la goutte.

4. L’égopode en cuisine

Feuilles : jeunes, elles peuvent se consommer en salade ; il vaudra mieux cuire les plus vieilles. le pétiole (tige de la feuille) se consomme tout aussi bien.

Fleurs : elles peuvent être utilisées en décoration pour les plats, salades et desserts.

Racines et fruits : en décoction, c’était la boisson du goutteux.

    5. Idées recette à base d’égopode podagraire

    Pesto goûtu du goutteux

    • Hachez 150 grammes de feuilles et pétioles d’égopode dans un saladier.
    • Concassez 60 grammes d’amandes (ou pignons de pin, mais c’est plus cher).
    • Ajoutez-les avec 30 grammes d’huile (vous pouvez faire un mélange huile d’olive, huile de noix, par exemple, puisque ce n’est pas pour cuire.)
    • si vous avez de la levure maltée, vous pouvez aussi en mettre 1 à 2 CS.
    • Mélangez bien le tout, transvasez dans un pot en verre, et conservez au frigo.
    • Si ce n’est pas pour une utilisation rapide, vous pouvez recouvrir dans le pot d’une couche d’huile pour une meilleure conservation.

    Lasagna égopodissima

    Là, il suffit de prendre une recette de lasagnes aux épinards… et de remplacer l’épinard par l’égopode.

    Ingrédients :

    • 400 gr d’égopode (feuilles + pétioles)
    • 2 briques de crème végétale
    • sel, poivre, muscade
    • pâtes à lasagnes

    Etapes :

    1. Faire cuire l’égopode dans la crème quelques minutes à feu moyen
    2. Assaisonnez comme vous le sentez, vous pouvez éventuellement ajouter une pointe de citron.
    3. Montez vos lasagnes en veillant à ce que les plaques du bas soient bien imprégnées de jus. Mouillez par-dessus et parsemez de fromage (végétal) et chapelure.
    4. Enfournez à 180°C, à mi hauteur, pendant 30-40 minutes.

     

    A vous la parole !

    Et vous, pratiquez-vous la cueillette de plantes sauvages ?
    Avez-vous déjà goûté à l’égopode ? En avez-vous dans votre jardin ?

    Article écrit avec passion par :

    Mathias Lefort
    Curieux de Nature, arpenteur de chemins, cueilleur sauvage et inventeur de recettes. Pour mettre le meilleur dans votre assiette, avec simplicité, passion et bonne humeur.

    Découvrez la belle histoire de Maurice et son équipage

    Laissez-vous tenter par un autre article :

    Cueillette de plantes sauvages
    ortie cueillette bienfaits vertus recette comestible
    eglantier cynorrhodon cueillette